Comment faire jouir une femme ?

Tous les individus de sexe masculin se sont un jour posés la question de savoir comment faire jouir une femme quasiment à chaque rapport sexuel. Que ce soit par pénétration, en se servant uniquement de ses doigts, ou encore en usant de tout autre jouet sexuel. En ayant observé l’anatomie d’un nombre important de femmes et ayant recueilli de nombreux témoignages, nous estimons pouvoir apporter une réponse claire et précise sur cette interrogation. Analysons au préalable les moyens de donner à nos très chères compagnes des orgasmes, sans pour autant utiliser le symbole universel de la virilité masculine, à savoir un pénis se dressant fièrement et exprimant un désir prononcé. Il est à noter qu’avant que vous ne deveniez le bel ami de ces demoiselles, l’étalon fantasque parfait et l’amant dont elles rêvent toutes ouvertement ou non, il faut au préalable rappeler quelques notions de base sur le rapport sexuel. En effet, certaines femmes ont besoin que le coït dure un certain temps avant de pouvoir atteindre l’orgasme et personne n’est sans savoir que tous les hommes n’ont pas la capacité de résister pendant longtemps à une malencontreuse éjaculation prématurée. C’est pourquoi il est important d’insister sur les préliminaires qui servent à préparer le corps de la charmante demoiselle qui s’offre généreusement à vous. Le clitoris est l’organe féminin du plaisir par excellence, il est doté de nombreuses terminaisons nerveuses qui lui confèrent une sensibilité qu’il serait intelligent d’exploiter au mieux. Cela peut se faire par un massage en douceur et tout en doigté, ou avec un autre organe tout aussi sensible qui n’est autre que la langue. Un cunnilingus pratiqué avec maîtrise peut donc permettre à une femme de lubrifier naturellement son organe génital et la préparer non seulement à la pénétration, mais aussi et surtout à atteindre l’orgasme. S’il est pratiqué dans les règles de l’art, il permettra à lui tout seul d’aider sa partenaire à connaître l’extase. Toutefois, cela requiert un minimum d’habileté pour la simple et bonne raison que toutes les femmes ne répondent pas de la même manière aux caresses, car les zones érogènes importantes de chacune d’entre elles peuvent parfois différer.

Mettre sa partenaire en conditions

Il faudrait commencer par explorer minutieusement son corps avec vos mains et votre bouche afin de détecter à quel endroit elle est le plus sensible, puis une fois cet endroit trouvé, restez-y jusqu’à ce que vous sentiez le plaisir monter en elle. Cela se fera de manière progressive, il vous faudra donc prendre le temps de bien vous adapter à son rythme. Une fois que vous êtes sur la même fréquence, vous devrez tenter avec vos doigts d’atteindre son point G sans pour autant farfouiller de façon barbare l’intérieur de son vagin. Utilisez son index de façon délicate jusqu’à toucher une zone rugueuse à l’intérieur de son sexe, puis faire un mouvement en cercle en ayant le doigt placé en hameçon et dirigé vers le haut provoquera en elle des gémissements qui vous feront comprendre que vous êtes sur la zone sensible. Cela aura pour effet de l’érotiser et de lui procurer du plaisir. Poursuivez ensuite la stimulation continue du col de l’utérus qui se trouve un peu plus au fond de son sexe, cela la conduira vers un orgasme vaginal puissant. Après cette mise en bouche vous pourrez procéder à la pénétration qui sera facilitée par la cyprine, il vous suffira de trouver la cadence adéquate et pour cela utiliser l’astuce qui consiste à calquer vos mouvements sur le rythme qu’observent les battements de son cœur, c’est imparable. Se concentrer sur ses zones sensibles donne plus de résultats que de se focaliser sur sa propre performance, prenez le temps de bien l’observer et découvrez la zone la plus sensible de son corps. Si vous prenez une position adéquate, vous aurez la possibilité de stimuler son clitoris au cours de la pénétration, et quand vous serez en levrette introduisez en douceur l’un de vos doigts dans son orifice anal, ce qui aura pour effet d’augmenter de la sensibiliser au niveau du colon et cela provoquera en elle un orgasme vaginal mémorable. Assurez-vous que son vagin reste bien lubrifié que ce soit de façon naturelle ou avec un lubrifiant ainsi elle pourra continuer à ressentir du plaisir lors de vos mouvements.

S’acclimater aux envies de votre partenaire

Il n’existe pas de recette universelle pour toutes les femmes. Certaines d’entre elles ont des préférences précises. Toutefois il existe des positions qui apportent une stimulation à la plupart de ces belles. Il est à noter, avant de poursuivre, qu’il est important d’en discuter préalablement avec elle afin que vous connaissiez ses désirs les plus profonds ainsi que ses préférences. Ce qui vous permettra d’optimiser vos chances de la satisfaire. Pratiquer la position du missionnaire de façon inversée est l’une des positions que l’on pourrait qualifier de plaisantes pour la grande majorité des femmes, car les frottements procurés sont très stimulants et facilitent une pénétration de son sexe beaucoup plus en profondeur. La levrette ainsi que le missionnaire peuvent s’ajouter à cette liste, toutefois il existe des exceptions. Si votre partenaire veut explorer le Kama Sutra, assurez-vous au préalable que vous êtes en condition de réaliser cela sans le moindre risque pour vous ni pour elle. Être à son écoute vous aidera à la faire jouir plus facilement, vous saurez par exemple si elle est tentée par la sodomie ou a contrario si elle préfère uniquement l’exploration vaginale. Elle pourrait vouloir vous voir revêtir un costume avant de commencer vos ébats ou vous préconiser l’utilisation d’un sex-toy que vous introduirez dans un endroit précis de son corps afin par exemple de simuler une double pénétration. Il est un détail d’une importance capitale que trop de gens oublient souvent, ce sont les compliments. Cela éveille un certain érotisme et peut parfois avoir l’effet d’un puissant aphrodisiaque sur elles. Faites durer le plaisir en cumulant toutes ces informations et en les appliquant de façon adéquate, il est dès lors quasi impossible qu’elles ne connaissent pas un ou plusieurs orgasmes à la suite.